Mémoires de jeunesse: de guerre lisse - Chronique Cinema

    
Testament of Youth: le cœur et les tripes

Ce second long-métrage de James Kent constitue une demi-déception (ou une demi-réussite pour les plus optimistes).

S'inspirant du livre Mémoires de jeunesse et des journaux intimes de Vera Britain, le réalisateur anglais tente de retranscrire à l'écran le destin douloureux de la célèbre féministe et pacifiste anglaise. La première partie du film est brillante. Elle brosse le portrait personnel, familial et amoureux de cette jeune femme se battant pour être admise à Oxford à la veille de la première guerre mondiale. Portée par une mise en scène d'un magnifique classicisme et par une interprétation impeccable (Alicia Vikander, solide et solaire, porte le film sur ses belles épaules), l'histoire d'amour entre Véra est Roland devrait mettre les amateurs de romance à genoux.

Mais lorsque le film aborde de front la Grande guerre et ses conséquences sur l'héroïne, il peine, à cause d'une image trop propre, à en faire ressortir l'horreur dénoncée par Vera Britain. Un manque de viscéralité qui déforce sensiblement le discours pacifiste - assez lourdement amené - qui clôture le film.

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Dune: 5 chiffres autour du tournage - Actu

Dune: 5 chiffres autour du tournage

Il s'agit certainement de l'un des films les plus attendus de l'année. Cette oeuvre magistrale littéraire de science-fiction, écrite par Frank Herbert a toujours fasciné le milieu cinématographique. Après une adaptation sublime signée David Lynch, une version animée mitigée de Jodorowsky et une... Lire la suite...