Le Monde de Nathan: une démonstration aux allures de formule - Chronique Cinema

    
Le monde de Nathan: Rain Math

Si Le Monde de Nathan était un problème mathématique, on pourrait l'envisager comme suit: les inconnues de son équation sont un peu trop évidentes et sa démonstration, sans être simpliste, utilise une formule par trop éprouvée et quelques facilités carrément limite pour sa résolution.

Ce monde, c'est celui des autistes de génie qui vivent les mathématiques comme vous et moi respirons. Démarrant sur le traumatisme enfantin de Nathan, Morgan Matthews suit son évolution émotionnelle par le biais de ses échanges avec sa mère – bouleversante Sally Hawkins - et avec les participants aux Olympiades de mathématiques auxquelles il participe. Si le réalisateur réussit à traduire visuellement ce voile hermétique entre le monde et son jeune personnage, bien aidé en cela par le talentueux Asa Butterfield, il passe par contre à côté de l'intéressante relation qui se met en place entre la maman dévouée mais rejetée et le prof de math de son fils.

Le scénario et la réalisation suivent avec trop de précaution le cahier des charges d'un feel good movie dont la résolution fera sans doute chavirer les cœurs.

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Les films belges à Cannes - Actu

Les films belges à Cannes

Trois films belges, dont le nouveau film des Frères Dardenne, seront présentés au Festival de Cannes cette année, mais aussi une dizaine de coproductions, et de nombreux talents belges.    Lire la suite sur Cinevox
Les 5 meilleurs films avec James McAvoy - Actu

Les 5 meilleurs films avec James McAvoy

Si vous êtes fan, vous les aurez déjà vus et si vous ne l'êtes pas, vous le deviendrez en les regardant. Happy Birthday James !