"Le Majordome", "White House Down", "Pop Redemption"... Votre Cinereview! - Actu Cinema

    

Vous l’attendiez, vous trépigniez d’impatience, le voilà, tout frais, tout chaud: le Cinereview! Le mercredi est le jour qui marque la sortie des nouveaux films de la semaine. Cinenews vous aide à faire votre choix. Vous êtes plutôt branchés films policiers, romance, humour, horreur ? Que vous soyez fans de Julien Doré ou de Oprah Winfrey, vous trouverez votre bonheur dans votre cinéma !

Commençons ce tour d’horizon des nouveautés de la semaine par le film qui a, paraît-il, fait pleurer Obama : « Le Majordome ». Le réalisateur Lee Daniels s’est inspiré librement de la vie d’Eugene Allen, le majordome de la Maison Blanche. Dans le film, l’homme est interprété par le talentueux Forest Whitaker (« Le dernier roi d’Ecosse »). Durant sa longue carrière, ce majordome discret a vu défiler huit présidents. Il a vécu dans l’ombre les grands moments qui ont façonné l’histoire américaine.

Le film d’horreur « You’re Next » obtient une très belle note de la part de nos critiques. Une bande de meurtriers en déguisements d’animaux attaque la famille Davidson. A l’aide de pièges élaborés ils vont les abattre un à un. Mais la jeune Erin semble posséder des talents cachés pour se défendre. Attention, débauche d’hémoglobine au rendez-vous !

 

Retour à la Maison Blanche avec le film de Roland Emmerich « White House Down ». John Cale (Channing Tatum), agent de police, se fait recaler par les services secrets chargés de la sécurité du Président. Mais lors d’une visite à la Maison Blanche avec sa fille, Cale assiste à  l’attaque d’un groupe paramilitaire. Une belle occasion de montrer ce qu’il vaut !

 

« Gibraltar » le polar français signé Julien Leclercq est inspiré de l’histoire vraie d’un mec banal qui infiltre des réseaux narcotrafiquants afin d’éponger ses dettes. S’immergeant de plus en plus dans des trafics importants, il est obligé de mentir pour rester en vie. Jusqu’où devra t-il descendre avant de toucher le fond ?

 

Le réalisateur Bille August offre le film « Night Train to Lisbon », une adaptation du livre de Pascal Mercier. Raimund Gregorius, un professeur suisse décide d’en apprendre plus sur l’auteur Amadeu de Prado qui semble partager les mêmes questionnements que lui. Un film dramatique porté par Jeremy Irons, Mélanie Laurent et Jack Huston.

 

Julien Doré est un touche à tout. Après la musique, il avait déjà fait quelques pas dans le milieu du cinéma. Le voilà dans le film « Pop Redemption » sous les traits d’Alex, un métaleux un peu has-been. Avec son groupe, il est en route pour un concert au Hellfest lorsqu’il se retrouve traqué par les gendarmes suite à un homicide involontaire. Afin de passer incognito, le groupe devient « All you need is love », un groupe de Flower Pop programmé au Festival de la fraise.

 

Adapté de la pièce de Frédéric Lordon, « Le Grand Retournement » est réalisé par Gérard Mordillat. Sur fond de crise, le film dresse le portrait d’une société qui va mal. L’argent est au cœur des discussions et des échanges. Il fait débat, il divise, il rassemble. Une critique de la finance toute puissante.

 

Tiré d’une histoire vraie, le film « Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines) » retrace le récit de Jimmy Picard, un vétéran amérindien qui, après la Seconde Guerre mondiale, est victime de troubles mentaux. Il va être pris en charge par Georges Devereux, un ethnologue très intéressé par son cas.

 

Signalons également la sortie en salles de la comédie « Los Flamencos », du documentaire allemand « Vergiss Mein Nicht » et de la comédie française « La fille du 14 juillet ».

A la semaine prochaine pour d’autres nouveautés !

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur les films

Toute l'actualité cinema

Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents comics - Actu

Avec la série "Hunters", la chasse aux nazis prend des accents "comics"

Un groupe de chasseurs de nazis, mené par Al Pacino, dans une série truffée de références aux comics et aux super-héros: "Hunters", nouvelle production d'Amazon Prime, bouscule les représentations de la Shoah au risque d'en déranger certains.