Tous les chats sont gris. Bouli Lanners: un père et manque. - Chronique Cinema

    

Paul tente comme il peut de calmer sa tristesse, changeant de métier, vivant un temps une histoire d'amour loin de la Belgique, revenant suite au décès de son père.

Mais rien n'y fait: il aimerait tellement pouvoir enfin se rapprocher de sa fille Dorothy... ce que refuse catégoriquement la génitrice de cette adolescente turbulente, hantée par un bien lourd secret.

Paul et Dorothy vont finalement se rencontrer "par hasard": elle traîne avec sa meilleure amie, il la suit, afin de la prendre en photo. Elle le repère, il justifie sa présence grâce à son métier: détective privé.

Ce premier long-métrage de Savina Dellicour nous fait le coup du moteur diesel capricieux au démarrage. L'exposition maladroite cède petit à petit le pas à une réalisation robuste, et un récit solide, le genre de matière à manipuler avec une extrême délicatesse, ou ça saute à la figure. Et si ce faux départ constituait le principal "mensonge" de Tous les chats sont gris, donnant au spectateur l'impression d'assister à du cinéma cliché, mal joué, maladroit, afin de mieux le ferrer?

A y regarder de plus près, cette maladresse de départ colle à la peau de la galerie de personnages ici dépeints: ils souffrent tous, vivent des ersatz de bonheur, sans parler de la mémoire défaillante. Des éléments aptes à produire un bon gros morceau de 7e art anthracite, ce qu'évite sans efforts – aidée par la belle complémentarité entre Bouli Lanners et Manon Capelle - Savina Dellicour, préférant ne pas noyer le spectateur dans les affres d'un drame suffisamment pesant pour en faire des tonnes.

 

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Le Prix de Soleure 2021 attribué à Mare, d'Andrea Staka - Actu

Le Prix de Soleure 2021 attribué à "Mare", d'Andrea Staka

"Mare" remporte le Prix de Soleure 2021, la principale récompense des 56es Journées de Soleure. Le film d'Andrea Staka porte sur l'univers émotionnel d'une femme, partagée entre sa famille et sa liberté. Il figure parmi les nominés du Prix du cinéma suisse. Lire la suite...
Accusé de viol, Luc Besson placé sous le statut de témoin assisté - Actu

Accusé de viol, Luc Besson placé sous le statut de témoin assisté

Le cinéaste et producteur Luc Besson, accusé de viol par la comédienne belgo-néerlandaise Sand Van Roy, a été placé lundi sous le statut de témoin assisté à l'issue de son audition par un juge d'instruction, a annoncé à l'AFP son avocat, Thierry Marembert, confirmant une information du Point. Lire la suite...
Ce soir à la TV : Le Doudou - Actu

Ce soir à la TV : Le Doudou

Ah le doudou, tellement salvateur lorsque bébé pleure ! Il donne des sueurs froides aux parents qui n'ont qu'une seule hantise : le perdre. Cela donne même des idées aux scénaristes de film. Le Doudou c'est ce soir à 22h15 sur Tipik. Lire la suite...