Infos

  • Dolor y Gloria
  • 17 mai 2019
  • 113 minutes
  • Espagne (2018)
  • Espagnol

Synopsis

Douleur et Gloire raconte une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d'autres par le souvenir, dans la vie d'un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L'impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l'insondable vide face à l'incapacité de continuer à tourner.

Vidéos de "Douleur et Gloire"

Séances de "Douleur et Gloire"

Galerie photos "Douleur et Gloire" (5)

Douleur et Gloire - Photo 1 Douleur et Gloire - Photo 2 Douleur et Gloire - Photo 3 Douleur et Gloire - Photo 4 Douleur et Gloire - Photo 5

Avis de la presse

Le Soir
Critique : Un film très intime qui nous prend aux tripes
Un homme en apnée, le dos balafré d’une cicatrice, donc fragilisé. La caméra plonge dans l’eau de la piscine comme Almodóvar va plonger au cœur de sa vie, de ses affects. En douceur, à hauteur de visages. Pour une mise à nu bouleversante comme jamais le cinéaste culte de la Movida ne s’était permis. Al’aube de la septantaine, pour son 21e film, Almodóvar rompt toutes les barriè... Lire la suite
La Libre
"Douleur et gloire": on croyait connaître Almodóvar, voici tout sur Pedro
Il s'appelle Salvador, mais pas de doute. Les cheveux, la chemise, le décor ; c'est Almodóvar . La Cinémathèque, qui vient de restaurer un de ses premiers films, a proposé au prestigieux réalisateur un débat à l'issue de la projection. En trente ans, c'est devenu un classique. Et une machine à remonter le temps. Lire la suite
"Douleur et gloire", un autoportrait fictionnel de Pedro Almodovar, avec Antonio Banderas qui tient le rôle de sa vie
Il s’appelle Salvador, mais pas de doute. Les cheveux, la chemise, le décor ; c’est Almodóvar. La Cinémathèque, qui vient de restaurer un de ses premiers films, a proposé au prestigieux réalisateur un débat à l’issue de la projection. En trente ans, c’est devenu un classique. Et une machine à remonter le temps. Lire la suite
Moustique
Tout sur Pedro Almodóvar
En compétition au Festival de Cannes qui s’ouvre cette semaine, Almodóvar réalise Douleur et gloire, autoportrait à facettes d’un cinéaste en crise, avec Antonio Banderas en guise de double. Lire la suite

Avis des blogueurs

Votre avis

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Toute l'actualité sur "Douleur et Gloire"

Douleur et Gloire - Critique

Douleur et Gloire

Pedro Almodovar et le Festival de Cannes, c'est une longue histoire. Les voici à nouveau réunis pour l'oeuvre la plus personnelle du réalisateur espagnol.

Autres films à l'affiche...

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Bandes-annonces

Nos sélections

Concours