Pedro Almodóvar

Filmographie Pedro Almodóvar

Date de naissance : 24/09/49 (69 ans)
Nom de jeune homme : Pedro Almodóvar Caballero
 Nationalité : Espagne

Biographie

Pedro Almodóvar Caballero est un réalisateur de cinéma espagnol né le 24 septembre 1949 à Calzada de Calatrava dans la province de Ciudad Real et la communauté autonome de Castille-La Manche, en Espagne. Il est l'un des cinéastes emblématiques de la nouvelle vague espagnole. 
 
Pedro Almodóvar émigre à 8 ans avec sa famille en Estrémadure. Il y fait ses études secondaires qu'il poursuit chez les Franciscains. Comme Vargas Llosa, il fait du guidisme. 
 
Vers 18 ans il quitte sa maison seul pour s'installer à Madrid, sans argent et sans travail, mais avec un p Lire toute sa biographie projet très concret : étudier le cinéma et en faire son métier. Il lui est impossible de s'inscrire à l'école officielle du cinéma puisque Franco vient juste de la fermer. Dans la mesure où il ne peut apprendre le langage cinématographique, Almodóvar décide d'en apprendre le fond en multipliant ses expériences artistiques personnelles dans différents domaines. Malgré la dictature, Madrid représente, pour un adolescent provincial, la culture, l'indépendance et la liberté. 
 
Il fait de nombreux petits boulots et s'achète sa première caméra super 8 après avoir décroché un emploi à la Compagnie nationale de téléphone d'Espagne. Il y travaille douze ans comme employé de bureau. Le matin, à la Compagnie de téléphone, il apprend à connaître la classe moyenne espagnole qui vit les débuts de la société de consommation, avec ses grands drames et ses petites misères. Le soir et la nuit, il écrit, fait du théâtre avec la compagnie indépendante Los Goliardos et tourne des films en super 8. 
 
Il collabore à diverses revues underground, écrit des nouvelles dont certaines sont publiées. Il a aussi réalisé des romans-photo au cours de sa jeunesse. Il fait également partie d'une troupe de théâtre amateur (référence à cette période dans Tout sur ma mère) et fait partie d'un groupe punk rock avant de commencer sa carrière cinématographique. 
 
Entre 1974 et 1985, Pedro Almodóvar réalise plusieurs courts métrages en amateur, remarqués dans le milieu underground. 
 
En 1986, il fonde avec son frère Agustín Almodóvar la maison de production "El Deseo S.A.". Celle-ci produit les dix films suivants écrits et dirigés par Pedro ainsi que des films d'autres jeunes réalisateurs. L'année 2003 sera l'une des meilleures pour "El Deseo S.A.". 
 
Son tout premier long métrage, Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier, se démarque déjà par sa liberté de ton, son goût pour les marginaux puis pour les aléas sentimentaux et sexuels. Bien que le jeune réalisateur soit beaucoup critiqué à ses débuts, le succès va croissant. C'est au loufoque et bariolé Femmes au bord de la crise de nerfs, récompensé par 5 Goyas du cinéma espagnol en 1989, qu'il doit sa notoriété internationale. Ses premiers films s'inspirent, tout en les parodiant, du style des bandes dessinées, feuilletons télévisés, romans policiers, romans-photos, magazines people, romans de gare et autres objets de culture populaire[1]. Mêlant le banal et le spectaculaire, ils poussent généralement le spectateur à voir au-delà des apparences dans des comédies de moeurs aux intrigues foisonnantes et déjantées mais toujours efficaces. L'omniprésente thématique sexuelle des oeuvres d'Almodóvar dérange et on le taxe de vulgarité mais il va tout de même s'imposer comme l'une des têtes de proue de la Movida espagnole. Talons aiguilles semble marquer un tournant dans sa carrière : tout en gardant son habituelle structure narrative, d'une extrême densité et préservant ses références à la culture populaire, le metteur en scène délaisse le kitsch et l'outrance pour explorer une difficile relation mère-fille et revisiter les codes du mélodrame. En 1999, il surprend critique, public et profession avec l'émouvant Tout sur ma mère qui évoque le parcours d'une femme reconstruisant sa vie après la mort accidentelle de son fils[2]. Dans cette veine, sort trois ans plus tard Parle avec elle, considéré par la critique comme son oeuvre la plus mature et la plus aboutie[1]. Vient ensuite La Mauvaise Éducation, sorti en France le 12 mai 2004, qui connait un succès controversé. Malgré tout, le film sera applaudi par les critiques et le public, faisant 1 085 347 entrées en France. 
 
Si Femmes au bord de la crise de nerfs lui vaut une renommée mondiale, Tout sur ma mère lui permet de remporter quelques unes des récompenses cinématographiques internationales les plus prestigieuses tels l'Oscar 1999 et le César du meilleur film étranger, le Prix de la mise en scène à Cannes et les Goyas du meilleur film et du meilleur réalisateur. 
 
Une de ses actrices favorites est Victoria Abril que certains de ses films ont imposée comme actrice majeure en France. 
 
Volver (2006) est également très bien reçu par la critique comme par le public. L'actrice principale en est Pénélope Cruz qui avait participé à la production d'En chair et en os et Tout sur ma mère. En 2008, Pedro Almodóvar tourne de nouveau avec Pénélope Cruz un film sur le cinéma et la jalousie : Étreintes brisées (Los Abrazos rotos). Le film est sorti sur les écrans français le 20 mai 2009. 
 
Depuis quelques années, il fait partie des réalisateurs qui concilient succès populaire et cinéma d'auteur, anticonformisme et indépendance d'esprit avec des films très écrits, visuellement sophistiqués, toujours surprenants dans l'élaboration de leurs intrigues et qui restent malgré tout très appréciés du grand public. 
 
Il a tourné douze films à Madrid. Ma vie et mes films sont liés à cette ville, comme les deux faces d'une même pièce de monnaie a-t-il écrit dans "Patty Diphusa, la Vénus des lavabos", un recueil de textes paru en 1999. 
 
Il fut membre du Jury au Festival de Cannes en 1992

Filmographie Pedro Almodóvar

Julieta - Drame

Julieta

Drame 
mai 2016
Carne Tremula - Drame

Carne Tremula

Drame 
janvier 1998