Randonneurs amateurs: Robert et Nick font leur show - Chronique Cinema

    

Après Butch Cassidy and the Sundance Kid et L'arnaque, Robert Redford et Paul Newman espéraient pouvoir se retrouver à nouveau ensemble face à la caméra pour Randonneurs amateurs.

Mais la santé de Newman ne le leur a jamais permis. Côté contenu, le projet ne proposait pas grand-chose. C’était plutôt l’occasion rêvée pour Redford et Newman de faire les clowns et s’amuser un bon coup ensemble dans un environnement sain. Redford a finalement remplacé Newman par Nick Nolte avec qui il avait eu une collaboration agréable sur le plateau de Sous surveillance. Et au regard du résultat final, on peut en déduire qu’ils ont dû passer un bon moment ensemble. Peut-être qu’ils auraient pu tirer bien plus du matériel de base, le récit de voyage de Bill Bryson, mais ils ont opté pour un film à stars, version comédie pour public peu exigeant. Randonneurs amateurs a quelque part des relents d’une version un peu sérieuse d’un Laurel et Hardy. On y a même droit à la bonne femme insupportable, à l’époux fâché d’une copine de passage et à l’ours affamé. Ken Kwapis, réalisateur très moyen, a mis l’ensemble en boîte de manière très conventionnelle et sans trop d’inspiration.

Le résultat final est plutôt sympathique, grâce à ses acteurs. Et on ne s’y ennuie nullement, même si tout ce voyage et le film en lui-même ne mènent nulle part. Ce n’est rien de plus que la promenade promise par le titre.

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema