"Joe", "The Quiet Ones", "The Invisible Woman"... Votre Cinereview ! - Actu Cinema

    

Bienvenue dans votre Cinereview hebdomadaire, comme chaque semaine nous allons passer en revue les sorties de la semaine pour vous aider dans votre choix. C’est la fête du travail et pour fêter ça, un petit jour férié. Après avoir cassé votre tirelire pour un brin de muguet à moitié fané, pourquoi ne pas vous faire une petite toile ?

On commence avec « Joe ». Nicolas Cage est « Joe », un ex tolard alcoolique du fin fond du Texas qui essait d’oublier son passé. Gary, un gamin de 15 ans arrive en ville, cherchant désespérément un travail pour faire vivre sa famille, Joe voit là l'occasion d'expier ses péchés et de devenir, pour une fois dans sa vie, important pour quelqu'un. Un lien privilégié se tisse entre les deux personnages. Nicolas Cage sort enfin de sa phase daube, on peut à nouveau apercevoir son immense talent à travers ce rôle de faux calme.  Dirigé par David Gordon Green, « Joe » est un film qui va droit au but.

« The Quiet Ones » est inspiré de faits  réels ce qui lui ajoute une touche de frayeur en plus. Rien à voir avec les Paranormal Activity  et autres… « The Quiet Ones » sort son épingle du jeu en se calquant sur les schémas de films d’horreur plus classiques. Le frisson n’est pas immédiat, le réalisateur  John Pogue fait monter la sauce petit à petit. Un casting de talents complète le tout. Vous ne serez pas cloués à votre chaise dés le début mais persévérez et le trouillomètre finira par s’affoler.

Adaptation du roman biographique de Claire Tomalin « The Invisible Woman » nous conte l'histoire d'amour méconnue entre le célèbre écrivain victorien Charles Dickens, alors âgé de 45 ans et Nelly Ternan, une jeune actrice de 18 ans. Le prix à payer pour cet amour dévorant est bien sûr qu’il reste secret. Interprété magistralement par Ralph Fiennes et Felicity Jones, le film manque cruellement de vie. Les feux de la passion qui devraient consumer les deux amants ne sont ici que de petits feux de paille et on le regrette.

« Night Moves » de Kelly Reichardt est un thriller haletant sur fond d’activisme écologique.  Le pitch :  « Josh travaille dans une ferme biologique en Oregon. Au contact des activistes qu'il fréquente, ses convictions écologiques se radicalisent. Déterminé à agir, il s'associe à Dena, une jeune militante, et à Harmon, un homme au passé trouble. Ensemble, ils décident d'exécuter l'opération la plus spectaculaire de leur vie... »  Filmé dans une nature sauvage sublime, « Night Moves » est un thriller comme on les aime, du genre qui vous prend à la gorge. On se glisse facilement dans la peau de Josh marchant sans cesse sur le fil de la légalité près à basculer pour la bonne cause.

On continue avec un autre thriller mais franco-belge cette fois. « Le Dernier Diamant » nous conte les aventures de Simon cambrioleur en liberté surveillée qui va embarquer  une experte diamantaire dans le casse du siècle : le vol du "Florentin", un diamant mythique. « Le Dernier Diamant » fait son boulot et nous tient en haleine jusqu’à la fin même si celle-ci est quelque peu bâclée. Histoire d’amour sur fond d’arnaque, pas de quoi révolutionner le cinéma…

Cette semaine sera également celle du rire puisqu’on  comptabilise pas moins de trois comédies.  « A Haunted House 2 » tout comme dans le premier, on retrouve un pastiche des films d’horreur  à succès. Marlon Wayans  est toujours aussi hilarant. « A Haunted House 2 » en bon teenage movie ravira les plus jeunes. « Ride Along » Ben, agent de sécurité dans un lycée, tente en vain de prouver qu’il est plus qu’un geek baratineur à James, grand frère protecteur de sa petite amie. Pour se faire, il va intégrer l’école de Police. Mais James en veut plus avant d’accorder la main de sa sœur. Ben va devoir patrouiller avec lui toute une journée dans les rues d’Atlanta. Evidemment vous pouvez imaginer la suite, situations cocasses, quid pro quo et gags en cascade. Rien de bien original si ce n’est que le duo Ice Cube / Kevin Hart fonctionne à merveille. Pour terminer, une comédie française bien sûr ! « Barbecue » c’est une vieille bande de pote qui se réunit autour d’un dîner car l’un d’eux a décidé de changer de vie. « Barbecue » rassemble une belle brochette de comiques et pourtant la mayonnaise a du mal à prendre. Les personnages un peu trop clichés manquent d’authenticité et on se demande comment tout ce petit groupe a pu devenir ami et le rester ?

Cette semaine pas de drame, ni de guerre ouverte entre conjoint ou de soirée cinéma gâchée avant même de l’avoir commencée, le choix est simple. Il se résume en trois mots : thriller, horreur, comédie. Trop facile !

On se retrouve mercredi prochain pour un nouveau Cinereview. Bonne semaine cinéma !

 

 

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur les films

Toute l'actualité cinema