Infos

  • 16 septembre 2020
  • 82 minutes
  • France (2020)
  • Français

Synopsis

Ils sont quinze jeunes danseurs, d'origines et d'horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne inspirée des raves des années 90, sur l'émotion et la perception du temps. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c'était de l'amour documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Car les frontières se troublent. La scène a l'air de contaminer la vie - à moins que ce ne soit l'inverse. De documentaire sur la danse, le film se fait alors voyage troublant à travers nos nuits, nos fêtes, nos amours.

Vidéos de "Si c'était de l'Amour"

Séances de "Si c'était de l'Amour"

Galerie photos "Si c'était de l'Amour" (4)

Si c'était de l'Amour - Photo 1 Si c'était de l'Amour - Photo 2 Si c'était de l'Amour - Photo 3 Si c'était de l'Amour - Photo 4

Avis de la presse

Le Soir
«Si c’était de l’amour»: «La danse touche à l’essence du cinéma»
Patric Chiha filme à la manière d’un documentaire fictionnel le travail de la chorégraphe franco-autrichienne Gisèle Vienne. Passionnant. Lire la suite
Critique : Un objet cinématographique particulier
Ils sont quinze jeunes danseurs d’origines et d’horizons divers. Ils sont en tournée pour danser Crowd, une pièce de Gisèle Vienne inspirée des raves des années 90, sur l’émotion et la perception du temps. En les suivant de théâtre en théâtre, Si c’était de l’amour documente leur travail et leurs étranges et intimes relations. Entre fiction et documentaire, le film de Patric Chiha se vit comme ... Lire la suite

Avis des blogueurs

Votre avis

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Autres films à l'affiche...

Sans frapper - Documentaire

Sans frapper

Documentaire 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Bandes-annonces

Nos sélections

Concours