Infos

Synopsis

Frappée par une attaque cérébrale sur ses vieux jours, la mère de l'auteur perd sa langue, elle s'exprime désormais en un baragouin furieux et inintelligible, qui traduit son désespoir et sa colère d'être incomprise. Durant toute son existence cette commerçante, bouchère à Saint-Nicolas, bourg de la province d'Anvers, a été actrice dans une compagnie d'amateurs. La langue était son instrument. Elle la maniait en virtuose au théâtre comme dans la vie où sa volubilité et son sens de la répartie, combinés à un caractère bien trempé et autoritaire, faisaient d'elle un personnage haut en couleur et parfois redoutable.

Vidéos de "La Langue de ma Mère"

Galerie photos "La Langue de ma Mère" (7)

La Langue de ma Mère - Photo 1 La Langue de ma Mère - Photo 2 La Langue de ma Mère - Photo 3 La Langue de ma Mère - Photo 4 +2La Langue de ma Mère - Photo 5 La Langue de ma Mère - Photo 6 La Langue de ma Mère - Photo 7

Avis de la presse

Le Soir
Touchant et poignant
Pendant toute son existence, Josée était une femme pleine de vie. Têtue, bornée et sûre d’elle. Actrice dans une troupe amateure, elle l’était aussi dans la vie. Et son instrument était sa voix. Une voix qu’elle a perdue suite à un AVC qui a rendu ses paroles incompréhensibles. C’est l’histoire de ce bouleversement qu’Hilde Van Mieghem porte à l’écran en adaptant Sprakeloos (La... Lire la suite
Le soir + / MAD
Touchant et poignant
Pendant toute son existence, Josée était une femme pleine de vie. Têtue, bornée et sûre d’elle. Actrice dans une troupe amateure, elle l’était aussi dans la vie. Et son instrument était sa voix. Une voix qu’elle a perdue suite à un AVC qui a rendu ses paroles incompréhensibles. Lire la suite

Avis des spectateurs

  • Confrontation émouvante
    Lorsqu’une maman, une terrible maman à la langue bien pendue perd sa faculté de s’exprimer et sombre suite à une thrombose, toute la famille est bouleversée, en perte de repères. Un fils écrivain se confronte à son histoire. Le récit est sensible, émouvant. Les acteurs sont épatants tant leur jeu est juste, insuffle l’émotion sans pathos inutile. La caméra caresse le paysage d’un village flamand des années 60 et l’image est réaliste, paisible, les personnages truculents. Le tout nous donne un film touchant, qui ne remplira pas les salles, on n’a guère envie de se confronter à ces désastres de la vie et pourtant, le film m’a aidée à me remémorer de belles heures vécues avec une personne touchée par la démence.

  • Votre avis

    "La Langue de ma Mère" a été sélectionné dans...

    Autres films à l'affiche...

    Eté 1993 - Drame, Famille

    Eté 1993

    Drame, Famille 

    Liens commerciaux

    Newsletter

    Inscrivez-vous à notre newsletter:

    Bandes-annonces

    Nos sélections

    Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Tous les détails sur la façon dont nous utilisons les cookies