David O. Russell : l'amour entre arnaqueurs dans 'American Hustle' - Dossier Cinema

    

Comment résumeriez-vous l'histoire?

David O. Russell: Dans ce film, il faut tomber amoureux de Irving et Sydney, deux new-yorkais typiques et très beaux. Et on a envie qu'ils arrivent à mener à bien leurs activités criminelles. Mais la question qui se pose ensuite, c'est comment pourront-ils y arriver si ce gars du FBI les a en son pouvoir.


Dans quelle mesure éprouvez-vous de la sympathie pour le personnage d'Irving, joué par Christian Bale?

David O. Russell: Je n'avais encore jamais vu un personnage comme celui de Christian Bale. Mais je savais que Christian sauterait dessus. Il aurait eu très difficile de refuser le rôle d'Irving. C'est vrai que c'est un personnage très particulier, sorti du Bronx, un gars au grand coeur qui aime vraiment son enfant. Il fait de son mieux, mais il vient d'un milieu où il faut être très dur pour survivre. C'est quelque chose qui me touche, car mon père était un homme d'affaires dans les années '60 et '70, et il ressemblait au père d'Irving. Mon père était extrêmement honnête, et il l'est d'ailleurs encore toujours. Enfant, j'ai vu combien les gens profitaient de lui dans le milieu des affaires, et cela a eu un fort impact sur moi. C'était un homme très gentil qui se faisait constamment blesser. Je comprends tout à fait les deux facettes d'Irving, la facette qui admire ce père honnête, et l'autre qui dit: ”Ca ne m'arrivera jamais. Comment puis-je être plus malin et plus dur que le reste du monde?” Mais le personnage dans le film est encore plus extrême que ça.

Bale n'est pas vraiment séduisant, mais il semble cependant plaire aussi bien aux femmes qu'aux hommes. Quel est son secret?

David O. Russell: Vous savez, Christian joue ici un gars au gros ventre, presque chauve, et qui tente de cacher sa calvitie à l'aide des rares cheveux qui lui restent. Il a du style, possède un grand coeur, des yeux qui semblent dévoiler son âme et il irradie la confiance, mais il est aussi un criminel.  Et pourtant, beaucoup de femmes qui ont vu ce film le trouvent très sexy. Je trouve ça drôle, mais je pense que quelque part, c'est une sorte de réaction logique. Le personnage explique dans le film ce qui fait qu'il est si attirant: il ne s'agit pas d'arnaque, mais de confience en soi. Ce que ces arnaqueurs font, ce n'est pas simplement un truc, ils donnent de la confiance aux gens, et cette confiance irradie d'eux. Au quotidien. Ce qui fait d'eux des gens très agréables.

Sydney, le personnage d'Amy Adams, est essentiel pour l'histoire. C'est presque elle qui la fait avancer…

David O. Russell: Oui, le personnage de Sidney Prosser, qui s’appelle aussi Edith Greensley, a, tout comme Irving, un passé de petite-bourgeoise, mais elle possède de grandes ambitions. Elle apporte ses rêves avec elle lorsqu’elle rencontre Irving et leur amour leur donne une force très particulière. Parce qu’en fait, à la base de American Hustle, on trouve une véritable histoire d’amour, pas seulement une histoire d’arnaque. Pour moi, Sydney et Irving ne sont pas juste des criminels. Ce sont des gens comme vous et moi qui veulent vivre dans un monde magique. C’est pour cela qu’il est important que le public tombe amoureux d’eux, afin de pouvoir aussi tomber amoureux de leur passion pour la vie.

Est-ce que vous mettez en place un show tout comme le font vos personnages?

David O. Russell: Absolument, il faut faire un show quand on raconte une histoire, que ce soit une histoire que l’on raconte aux enfants avant d’aller dormir ou un film que l’on raconte à des spectateurs dans une salle. Il faut qu’ils ressentent un certain enthousiasme, une certaine magie dans mon récit pour me suivre. Moi, je ressens cette magie lorsque Christian Bale joue un rôle qu’il n’a encore jamais interprété auparavant.

Pourquoi prendre Amy Adams pour Sydney?

David O. Russell: Amy n’est pas seulement intense et sensible, mais j’ai adoré lui faire jouer le génie véritable de ce personnage. Car Amy n’est pas que terriblement intelligente, elle fait également preuve de beaucoup d’intuition. En fait, j’ai plus construit le personnage de Sydney/Edith autour d’Amy comme je la vois, plutôt que comme un rôle qui lui serait imposé.

Les femmes fortes ont toujours une place de choix dans vos films. A nouveau ici …

David O. Russell: Oui, je veux que les femmes dans mes films soient aussi fortes que les hommes. Parce que je veux qu’elles aient une prestance importante. Je suis persuadé qu’un film peut devenir un spectacle d’une richesse énorme lorsque les femmes y sont fortes et extrêmement complexes.

Le choix de Jennifer Lawrence pour la femme d’Irving était une évidence?

David O. Russell: Irving possède deux élément très complexes dans sa vie. Il s’est redécouvert en tant que nouvelle personne menant une vie agréable et emplie de succès aux côtés de l’amour de sa vie, Sydney. Et on découvre alors qu’il a également une femme et un fils. Mais cette épouse, Rosalyn Rosenfeld, représente un énorme problème. Elle est complexe, dure, terriblement névrosée. Mais son génie vient en partie du fait qu’elle est tellement embêtante et folle. Qui pouvait interpréter ce genre de chose? Je pense que Rosalyn se devait d’être très charmante et imprévisible, et ça, seule Jennifer Lawrence pouvait le faire. En plus, Jennifer donne tout, du plus profond de son âme. Ce qui est en plus très particulier chez elle, c’est qu’elle est capable de mettre son âme à nu, et l’instant d’après, elle redevient elle-même.

 

 

 

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Des vacances de Pâques divertissantes avec Disney! - Actu

Des vacances de Pâques divertissantes avec Disney!

Les vacances de Pâques ont enfin démarré! En cette période de confinement les parents seront mis au défi pour occuper leurs enfants à la maison durant ces 2 semaines. En tant que leader mondial du divertissement, Disney a décidé de donner un petit coup de main à tous les parents.
Ce soir à la TV : Fast & Furious 5 - Actu

Ce soir à la TV : Fast & Furious 5

Des gros bolides lancés à toute allure, du muscle, de l'action... sont les clés du succès de la saga Fast & Furious. Pour les fans, l'épisode 5 vous est proposé ce soir à 20h sur AB3.
Ce soir à la TV : Dikkenek - Actu

Ce soir à la TV : Dikkenek

Le film cultissime que tout belge doit avoir eu au moins une fois ! Accent à couper aux couteaux, personnage 100% cliché, humour à la sauce Dallas. Soit vous aimerez, soit vous détesterez mais une chose est sûr Dikkenek ne vous laissera pas de marbre ! Ce soir à 20h sur Club RTL
5 séries pour les fans de la Casa de Papel - Actu

5 séries pour les fans de la Casa de Papel

Et maintenant? Que regarder? Que pourriez-vous bingewatcher? Cinenews vous a concocté une petite sélection des meilleures séries assez similaires à la Casa de Papel.
Ce soir à la TV : Habemus Papam - Actu

Ce soir à la TV : Habemus Papam

Dans un style un peu plus sérieux, le film italien Habemus Papam est une réflexion sur les aléas du pouvoir. Un régal pour les cinéphiles ce soir à 20h55 sur Arte.
Ce soir à la TV : Les Minions - Actu

Ce soir à la TV : Les Minions

Personnage secondaire de la saga Moi, Moche et Méchant, les Minions aussi barrés que désopilants ont décroché leur propre film. Vous avez une grosse envie de rigoler ? Rendez-vous ce soir à 20h30 sur LaDeux.