50 Nuances plus sombres : Dakota Johnson a eu peur du changement - Actu Cinema

    

Dakota Johnson n'était pas franchement sereine à l'idée de voir la suite de Cinquante nuances de Grey confiée à un autre réalisateur. L'interprète de Anastasia Steele avoue en effet avoir eu peur pour Cinquante nuances plus sombres après le départ de Sam Taylor-Johnson, poussée dehors par l'auteur de la saga, E.L. James. Dans une interview accordée à Empire, la comédienne confesse en effet : "Il y a un moment où j'ai eu peur, parce que je ne savais pas à quoi cela allait pouvoir ressembler. J'ai vécu une expérience avec Sam Taylor-Johnson et ensuite tout cela s'en est allé."

Mais aujourd'hui, l'interprète d'Anastasia est confiante quant à l'avenir de Cinquante nuances plus sombres : "C'est tout à fait passionnant (...) Maintenant, je suis enthousiaste. Je pense que James est un cinéaste talentueux". Interrogée sur ce que le metteur en scène va pouvoir apporter au long-métrage, l'actrice botte cependant en touche : "Je l'ai rencontré. Et vous allez juste avoir à regarder le film quand il sortira pour savoir ce qu'il en est..."

Réalisé par James Foley, Fifty Shades Darker, ou Cinquante nuances plus sombres en version française, sortira dans les salles américaines le 14 février 2017. Au casting, on devrait normalement retrouver Jamie Dornan et Dakota Johnson. Le troisième volet de la saga est quant à lui attendu pour février 2018 dans cinémas.

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents comics - Actu

Avec la série "Hunters", la chasse aux nazis prend des accents "comics"

Un groupe de chasseurs de nazis, mené par Al Pacino, dans une série truffée de références aux comics et aux super-héros: "Hunters", nouvelle production d'Amazon Prime, bouscule les représentations de la Shoah au risque d'en déranger certains.