"Wild", "Inherent Vice", "The Riot Club"... Votre Cinereview ! - Actu Cinema

   - 

Bienvenue dans votre Cinereview hebdomadaire, comme chaque semaine nous allons passer en revue les sorties de la semaine pour vous aider dans votre choix.  Le printemps a du mal à arriver. Vous êtes encore en mode hiver. Le cinéma est là pour occuper vos longues soirées.

On commence avec « Wild ». Après avoir vécu des années d'errance et l'échec de son couple, Cheryl se lance de manière radicale dans une marche en solitaire de 1700 km. Soit le voyage initiatique d'une femme moderne, en perte de repères, qui répond à sa manière à l'appel de la nature. Reese Witherspoon se lance à corps perdu dans le rôle de Cheryl , les paysages sont grandioses et le réalisateur Jean Marc Vallée en usent intelligemment. Malgré tout cela, le film manque de substance. L’histoire même inspirée de faits réels est vide d’émotion…

« Inherent Vice » c’est l’histoire de  Larry "Doc" Sportello détective privé à Los Angeles en 1970 et accro aux pétards bien chargés.  Son ex débarque un jour à l’improviste lui expliquant qu’elle impliquée dans une affaire d’adultère et que son amant serait menacé d’enlèvement sur ordre de sa propre femme. Larry accepte de l’aider et se retrouve catapulté dans un monde fait de personnages tous plus déjantés les uns que les autres.  Seul un réalisateur de talent tel que Paul Thomas Anderson pouvait s’attaquer à l’œuvre de l’écrivain Thomas Pynchon connu pour son style décousu du à l’usage fréquent de substances illicites. Anderson tire son épingle du jeu en oscillant constamment entre humour décalé et polar classique. « Inherent Vice » s’adresse toutefois à un public de cinéphiles avertis.

« The Riot Club » est un cercle très secret réservé à l’élite d’Oxford la célèbre université britannique. La débauche et l'excès y sont légion depuis trois siècles. Miles et Alistair, deux étudiants en première année, ne reculeront devant rien pour avoir l'honneur d'en faire partie... Au travers de l’initiation de ces deux novices, la réalisatrice danoise Lone Scherfig dresse un portrait assez simpliste de l’élite. Celui-ci se terminera sur un fait avéré : l’argent et le pouvoir mène à tout. Heureusement un casting judicieux composé de Max Irons et Ben Schnetzer vient compenser ce manque d’originalité.

On terminera avec « Le Paradis » un film français expérimental.  Alain Cavalier, le réalisateur, le résume comme ceci : « Depuis l'enfance, j'ai eu la chance de traverser deux mini dépressions de bonheur et j'attends, tout à fait serein, la troisième. Ça me suffit pour croire en une certaine beauté de la vie et avoir le plaisir de tenter de la filmer sous toutes ses formes : arbres, animaux, dieux, humains... et cela à l'heure où l'amour est vif. L'innocence, le cinéaste en a perdu une partie. C'est si délicat à repérer autour de soi, si difficile à ne pas perdre au tournage. Ma reconnaissance va à ceux que vous regarderez à l'écran. Pour tenir tête au temps, j'ai une parade qui est de fouiller dans mon stock d'émotions et d'images anciennes. Non pour retrouver ce qui ne reviendra pas mais pour deviner dans l'hiver les signes du printemps. Cela permet de recommencer encore une journée d'un pas aisé. »  Alain Cavalier fait du cinéma avec des bouts de ficelle mais ce manque de moyen n’est pas proportionnel à son talent. Il fait l’éloge du réel avec grâce, humour et profondeur.  On est ici dans l’expérimental  à éviter donc si vous désirez ne pas faire appel à vos neurones pendant quelques heures.

Voyage initiatique dans les vastes étendues californiennes ? Polar décalé embué de psychotrope ? Plongée dans l’univers très fermé de la jeune bourgeoisie britannique ? Expérience inédite ? Pour quelle aventure êtes-vous prêt ?

On se retrouve mercredi prochain pour un nouveau Cinereview. Bonne semaine cinéma !

 

 

 

 Avis

 Plus d'infos sur les films

Le Paradis

Le Paradis

 De : Alain CavalierDepuis l'enfance, j'ai eu la chance de traverser deux mini dépressions de bonheur et j'attends, tout à fait serein, la troisième. Ça me suffit pour croire en une certaine beauté de la vie et avoir le plaisir de tenter de la filmer sous toutes ses formes : arbres, animaux, dieux, humains... et cela... Lire la suite... Horaires
Bandes-annonces

 Toute l'actualité cinema

L'Homme Parfait, la comédie parfaite de ce début d'été - Actu
Actu

"L'Homme Parfait", la comédie "parfaite" de ce début d'été

Qui n'a jamais rêvé de se faire seconder dans toutes ses tâches ingrates par un robot docile et vaillant à l'apparence d'un monsieur muscle californien ? Dans la comédie "L'Homme Parfait" réalisée par Xavier Durringer, ce rêve devient réalité. Mais attention que le rêve ne se transforme en... Lire la suite...
The Black Phone : terriblement terrifiant ! - Actu
Actu

The Black Phone : terriblement terrifiant !

Fans de film d'horreur, notez la date du 22 juin dans votre calendrier ! Vous ne pouvez pas passer à côté de The Black Phone ! Retrouvez un Ethan Hawke dans le rôle le plus glaçant de sa carrière aux côtés du jeune talent Mason Thames ! Lire la suite...

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter: