Berlinale 2014: Clooney, Fiennes et les autres. - Dossier Cinema

   - 

Il y a quelques semaines, les Golden Globes mettaient paillettes et glamour pour la première fois à l'honneur en cette année 2014. Quant au Festival de Berlin, il signe traditionnellement le lancement de l'année cinématographique... pour cinéphiles.

Mais on a beau être aussi cinéphile qu'on le veuille, lorsqu'un festival dévoile son programme, on ne peut s'empêcher de regarder tout d'abord quels seront les grands noms présents. Et de ce point de vue, la Berlinale 2014 est, honnêtement, un peu décevante.

Bon, soyons honnêtes, à y regarder de plus près, ce n'est pas mal: Ralph Fiennes, Tilda Swinton, Jeff Goldblum, Saoirse Ronan, Edward Norton, Willem Dafoe, Bill Murray, George Clooney, Matt Damon, John Goodman, Jean Dujardin, Charlotte Gainsbourg, Uma Thurman et Christian Slater vont tous, à un moment ou l'autre effleurer de leurs pas le tapis rouge du festival et se laisser mitrailler par les photographes.

Mais d'un autre côté, toutes ces stars se retrouvent en réalité rassemblées dans seulement trois films, respectivement le film d'ouverture, Grand Budapest Hotel (réalisé par Wes Anderson), The Monuments Men (réalisé par George Clooney) et Nymphomaniac, Vol. I (présenté à Berlin sous une version qui dure une demi-heure de plus et comprenant apparemment nettement plus de gros-plans inavouables).

Ce qui veut dire que tout ce beau monde sera évacué en trois soirées. Pour les sept autres jours, c'est nettement moins impressionnant, même si on peut toujours s'enthousiasmer face à, entre autres, Catherine Deneuve, Nick Cave, Jennifer Connelly, Patricia Arquette, Forest Whitaker, Christian Bale, Bradley Cooper, Pierce Brosnan et Martin Scorsese. Finalement, ce n'est pas si mal que cela, maintenant que j'y pense. 

 

 Avis

 Plus d'infos sur les films

 Toute l'actualité cinema

Pedro Almodóvar, filmer les femmes et les comprendre - Actu
Actu

Pedro Almodóvar, filmer les femmes et les comprendre

Avec Madres Paralelas, sortant aujourd'hui en salles, le réalisateur retrouve et transcende à nouveau son actrice fétiche Penélope Cruz pour la septième fois depuis Carne trémula (En chair et en os) et bien sûr Todo sobre mi madre, il y a déjà plus de vingt ans. En activité depuis près de 50 ans,... Lire la suite...

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter: