Cinéma: "Berlin Alexanderplatz", revisité à la lumière de la crise des migrants - Actu Cinema

   - 
Cinéma:

Tiré d'un classique de la littérature allemande, le film "Berlin Alexanderplatz" plonge dans les lieux interlopes de la pègre berlinoise pour y faire surgir le drame des migrants, à travers le périple de Francis, un jeune de Guinée-Bissau. 

Dans cette tragédie moderne inspirée du roman d'Alfred Döblin (1929), en salles mercredi, "vous verrez Francis arriver à Berlin et tomber à trois reprises. Il se relèvera toujours pour finir brisé par la ville", annonce d'emblée, hors champ, la narratrice, Mieze, amoureuse du personnage principal joué par Welket Bungué. Déterminé à se construire une nouvelle vie en Allemagne, mais confronté à une série d'épreuves, Francis est tiraillé entre la tentation de mal agir et le serment qu'il a prêté, en arrivant sur les côtes européennes, de devenir un homme honnête. "Etant fils d'immigrés afghans, je comprends parfaitement cette faim. Je connais aussi ses dangers. C'est elle qui attire le diable. Elle conduit Franz/Francis à endosser différentes personnalités, avant de pouvoir finalement être écartelé, vidé et réincarné", explique dans les notes d'intention du film le réalisateur Burhan Qurbani, dont c'est le troisième long métrage, présenté en 2020 à la Berlinale.

"Je cherchais une clé narrative qui me donnerait accès au roman (d'Alfred Döblin) dans le contexte actuel", raconte Burhan Qurbani, qui a "grandi avec +Berlin Alexanderplatz+", déjà porté à l'écran par Rainer Werner Fassbinder (1980). "La décision de raconter l'histoire du point de vue d'un réfugié africain n'était pas évidente, mais elle était motivée par le désir de donner un visage à une communauté structurellement discriminée et déconsidérée", explique-t-il. Le film, structuré par "l'intrigue criminelle" déjà présente dans le roman, est dominé par "les thèmes de la culpabilité et du nouveau départ", incarnés par le "meilleur ami" de Francis, Reinhold, joué par un Albrecht Schuch particulièrement inquiétant en dealer dérangé, et de Mieze, qui soutient Francis.

Dans ce film de trois heures, structuré en cinq "parties" qui sont autant d'épreuves pour le personnage principal, "vous y trouverez une utopie, la possibilité pour chacun de se faire une place dans la société, de trouver un chez soi, car l'art doit rêver de l'impossible", annonce le réalisateur. (Belga / Belga)

 

 Avis

 Toute l'actualité cinema

Berlin Alexanderplatz

Berlin Alexanderplatz

Drame  De : Burhan Qurbani Avec : Jella Haase, Martin Wuttke, Albrecht Schuch BERLIN ALEXANDERPLATZ est une interprétation contemporaine du livre mondialement connu d'Alfred Döblin. Le film raconte l'histoire du réfugié Francis (Guinée-Bissau) qui tente de mener une vie honnête à Berlin, mais en raison de son statut de réfugié illégal, cela semble pratiquement impossible.... Lire la suite...

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter: