Après le livre et le film, "High Fidelity" sort en série - Actu Cinema

    
Actu
Après le livre et le film,

Un quart de siècle après la publication du livre et vingt ans après le film, "High Fidelity" est de retour sous forme de série, dans une version liftée qui colle à l'esprit de l'auteur Nick Hornby. 

Pendant les 25 ans entre la sortie du livre et celle de la série, mise en ligne vendredi sur la plateforme Hulu aux Etats-Unis, l'univers du disque et de la musique, éléments centraux de "High Fidelity", ont connu une révolution. Les scénaristes Sarah Kucserka et Veronica West, auxquelles s'est joint Nick Hornby en cours de route, ont donc donné un coup de modernité à cette histoire de trentenaire blanc en le remplaçant par une héroïne métisse et bisexuelle. Zoë Kravitz, fille du chanteur Lenny Kravitz, campe Rob, une disquaire, qui s'interroge sur ses peines de coeur avec mélancolie et nonchalance, au milieu de ses 33 tours.

En 1995, la culture "nerd" était émergente mais encore marginale. En 2020, elle est omniprésente et dominante, de "Star Wars" à "Game of Thrones". Rien d'étonnant, donc, à voir aujourd'hui une trentenaire obsédée par la musique, les disques et les playlists, comme Rob, propriétaire du magasin Championship Vinyl. Les dialogues sont assez enlevés pour permettre de faire tomber le "quatrième mur", celui qui sépare l'acteur du téléspectateur, et faire s'adresser le premier au second. Dans une série baignée dans l'univers musical, la choix de la bande-son n'était pas à prendre à la légère. Avec l'aide de Questlove, batteur et co-fondateur du groupe hip-hop The Roots, la production a réussi ce voyage dans le temps, en intégrant avec sensibilité de la musique actuelle, notamment du rap.

"High Fidelity" fait le pari de l'adhésion à un univers plutôt que de l'accroche au rythme, quitte à se contenter d'un scénario allégé, sans histoires parallèles. (Belga / Belga)

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur les séries

Toute l'actualité cinema

Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents comics - Actu

Avec la série "Hunters", la chasse aux nazis prend des accents "comics"

Un groupe de chasseurs de nazis, mené par Al Pacino, dans une série truffée de références aux comics et aux super-héros: "Hunters", nouvelle production d'Amazon Prime, bouscule les représentations de la Shoah au risque d'en déranger certains.