La série "Tchernobyl" ravit et inquiète en Lituanie - Actu Cinema

    
Actu
La série

Loin de sa ville de Chicago, Vytas Minaitis vient d'arpenter le sommet d'un réacteur nucléaire désaffecté, en Lituanie, et ce touriste américain assure ne pas "avoir eu peur du tout". A mille lieux de l'enfer décrit dans la série "Tchernobyl" qui y a été tournée. 

"Ils savent ce qu'ils font", assure l'ingénieur informaticien à la retraite, impressionné par le "Tour Tchernobyl" de trois heures, "très intense", organisé par la centrale. Bien avant la sortie en mai de la mini-série de HBO sur la pire catastrophe nucléaire de l'histoire, nominée 19 fois aux Emmys, le site abandonné de Tchernobyl en Ukraine était devenu une destination du "tourisme noir". Avec la série, ils sont de plus en plus nombreux à venir aussi visiter l'ancienne centrale d'Ignalina, dans l'est de la Lituanie et distante d'à peine 450 km de Tchernobyl, où ont été tournées les scènes d'extérieur au printemps 2018.

Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de Tchernobyl explosait, projetant des nuages radioactifs qui ont contaminé jusqu'aux trois quarts de l'Europe, surtout en URSS. Ignalina, fermée en décembre 2009, n'avait pas attendu la série pour ouvrir ses portes au public, mais la diffusion de "Tchernobyl" a attiré de nouveaux visiteurs: des Lituaniens dans la majorité mais aussi des touristes étrangers essentiellement venus de Pologne, de Lettonie et du Royaume-Uni, selon Natalija Survila-Glebova, directrice de la communication de la centrale. Ils étaient près de 900 en juillet, et les visites, interdites aux moins de 18 ans, "affichent quasiment complet jusqu'à la fin de l'année", indique-t-elle à l'AFP. La seule centrale nucléaire de Lituanie a été fermée à la demande expresse de l'Union européenne, condition à l'accession en son sein du petit pays balte en 2004. La série a également été tournée à Vilnius, à une centaine de kilomètres au sud d'Ignalina, où le quartier de Fabijoniskes a été transformé en Pripyat, ville proche de Tchernobyl. Les producteurs du film ont vu dans les lugubres rangées d'immeubles gris de l'époque soviétique un site parfait pour y reconstituer notamment l'évacuation de masse des habitants, après l'explosion. A l'office du film de Vilnius, on se félicite de l'intérêt porté par l'industrie du cinéma à la capitale lituanienne, où des facilités fiscales introduites en 2014 attirent un nombre croissant de tournages, indique Jurate Pazikaite, l'une de ses responsables. Aussi, pour une adaptation par la BBC de Guerre et Paix de Tolstoï, Vilnius est devenue en 2016 à la fois le Moscou du 19e et les Alpes autrichiennes. De même, une nouvelle série de HBO, Catherine la Grande, y a été en partie tournée. Mais la série ne génère pas que curiosité et fierté en Lituanie. "La série 'Tchernobyl' nous a profondément touchés", confie Ieva Nagyte, 27 ans, qui participe au "Tour Tchernobyl" dans la capitale. "Mes amis et moi parlons du risque nucléaire", poursuit-elle. Une allusion à la centrale nucléaire en construction à Ostrovets, en Belarus, et dont les deux tours de refroidissement sont visibles depuis les environs de Vilnius. Projet mené par le groupe public russe Rosatom, celle-ci comptera deux réacteurs de 1200 mégawatts chacun, qui devraient entrer en service avant la fin de l'année. Vilnius affirme que la centrale ne répond pas aux normes de sécurité, et a multiplié les pressions diplomatiques pour plus de coopération avec Minsk. L'inquiétude n'est pas récente, mais le réalisme glaçant de la série a soudain rendu palpable la réalité d'un accident nucléaire. (Belga / Belga)

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur la série

Toute l'actualité cinema

Julia Louis-Dreyfus, maîtresse du ridicule, de retour aux Emmys - Actu

Julia Louis-Dreyfus, maîtresse du ridicule, de retour aux Emmys

De "Seinfeld" à "Veep", en passant par "Old Christine", l'actrice américaine Julia Louis-Dreyfus excelle depuis trente ans dans des rôles comiques où le ridicule est une constante, une trajectoire qui pourrait lui valoir de battre un record aux Emmy Awards, dimanche.
Game of Thrones à l'assaut d'un ultime record pour les Emmy Awards - Actu

"Game of Thrones" à l'assaut d'un ultime record pour les Emmy Awards

La série "Game of Thrones" se lancera dans une ultime bataille dimanche pour tenter de battre son propre record de récompenses lors de la traditionnelle cérémonie des Emmy Awards, équivalent des Oscars pour la télévision américaine.
Quand Deneuve, Canet ou Houellebecq portent la voix des agriculteurs - Actu

Quand Deneuve, Canet ou Houellebecq portent la voix des agriculteurs

La crise paysanne résonne aux tréfonds de leurs lointaines racines rurales. Guillaume Canet, Catherine Deneuve, mais aussi un écrivain comme Michel Houellebecq expriment leur désarroi et leur solidarité devant la multiplication des suicides d'agriculteurs, qui touchent surtout les éleveurs.
La série Le seigneur des anneaux sera tournée en Nouvelle-Zélande - Actu

La série "Le seigneur des anneaux" sera tournée en Nouvelle-Zélande

Le géant américain Amazon Prime Video a annoncé mercredi que sa série à gros budget "Le seigneur des anneaux" serait tournée dans les prochains mois en Nouvelle-Zélande, patrie de Peter Jackson, le réalisateur de la saga fantastique.
Clip vidéo de My Family - Actu

Clip vidéo de My Family

Les stars du rap MIGOS, KAROL G, SNOOP DOGG et ROCK MAFIA dévoilent la chanson originale "My Family" du film : LA FAMILLE ADDAMS
Le meilleur de Margot Robbie - Actu

Le meilleur de Margot Robbie

Vous voulez en savoir plus sur la filmographie de la star montante d'Hollywood ? Découvrez notre sélection des 5 meilleurs films de Margot Robbie.
Boris Johnson, un fan du Parrain qui embarrasse Coppola - Actu

Boris Johnson, un fan du "Parrain" qui embarrasse Coppola

Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi ou... Boris Johnson. Le légendaire réalisateur Francis Ford Coppola a confié son embarras à l'idée que certains fans de son film "Le Parrain" puissent y trouver source d'inspiration, étrillant au passage un Brexit qui va selon lui mener le Royaume-Uni "à sa ruine".