Le jeune Ahmed - Critique Cinema

    
Critique
Le jeune Ahmed

Le club ultra fermé des réalisateurs doublement palmés d’or, ils en font partie. Ce sont les frères Dardenne bien sûr ! Les natifs de Seraing sont de retour, comme d’habitude, sur la Croisette avec leur nouveau film, LE JEUNE AHMED.

 

Aujourd’hui ils s’intéressent à la problématique de la radicalisation dans l’islam. Ils suivent le jeune Ahmed (logique me direz-vous) qui est de plus en plus pratiquant et s’intéresse de plus en plus à sa religion. C’est à un point tel que cela commence à inquiéter l’une de ses professeurs ainsi que sa mère. Quand Ahmed va commettre un acte grave, il va falloir le remettre sur le droit chemin, chose qui sera compliquée au vu de son état d’esprit.

 

La force du cinéma des frères, c’est leur façon de s’inscrire dans le réel, de mettre en scène leurs films, de diriger leurs acteurs. Finalement, peu importe l’histoire qu’ils racontent, c’est chaque fois très ancré dans la réalité, sans tomber dans le documentaire pour autant. Cela permet aux spectateurs de se faire cueillir par la main par les personnages et de rentrer dans leur univers. C’est ainsi qu’on rentre facilement dans la vie d’Ahmed, dans son quotidien. On découvre comment cela se fait qu’il change à ce point, devenant presque non reconnaissable par ses proches. On découvre les dérives qui le mènent sur ce chemin dangereux qu’est celui de la radicalisation. Et puis arrive ce drame. Cela survient rapidement après le début du film en fait car, ce qui intéresse les frères, ce n’est pas tant comment on se radicalise mais plutôt, qu’est-ce qui peut être mis en place pour accompagner un jeune qui est sur cette pente descendante.

 

Ce que va traverser Ahmed, ainsi que ses proches, est fort, puissant, sublimé par la mise en scène sans pareille des frères. C’est difficile de ne pas se prendre d’empathie ou, au pire, d’intérêt, pour cette aventure compliquée à vivre. Cela fonctionne si bien parce que jamais les réalisateurs ne jugent leurs personnages. Chacun fait ses choix en son âme et conscience, c’est aux spectateurs de faire le tri par la suite.

 

La réussite du film tient aussi à ses comédiens. Comme souvent chez les Dardenne, ce sont des inconnus, ou presque, qui sont au casting. L’interprète d’Ahmed est un débutant, Idir Ben Addi, et il s’en sort tout à fait bien. Il est dans la désinvolture totale, la révolte propre à tout adolescent de son âge, décuplée vu la situation dans laquelle il est. Sa professeure, Inès, est incarnée par la comédienne de théâtre Myriem Akhediou. Son rôle est crucial dans l’intrigue et sa prestation l’est donc tout autant. Pari réussi, elle est fabuleuse de justesse, d’une force folle, absolument nécessaire pour faire face à la rébellion d’Ahmed.

 

Au final, LE JEUNE AHMED est probablement l’un des meilleurs films des frères Dardenne depuis un moment. Ils livrent une œuvre délicate sans tomber dans le sentimentalisme et avec un réalisme jamais égalé. A voir.

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema

Julianne Moore à l'honneur au festival de Karlovy Vary - Actu

Julianne Moore à l'honneur au festival de Karlovy Vary

L'actrice américaine Julianne Moore, lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice en 2015, recevra un Globe de Cristal pour sa "contribution artistique extraordinaire au cinéma mondial" au festival de Karlovy Vary, en République tchèque, ont annoncé mardi les organisateurs.
Francis Ford Coppola recevra le 11e prix Lumière en France - Actu

Francis Ford Coppola recevra le 11e prix Lumière en France

Le Prix Lumière 2019 sera remis au réalisateur américain Francis Ford Coppola lors de la 11e édition du Festival Lumière du 12 au 20 octobre à Lyon, dans le centre-est de la France, a annoncé mardi son directeur, Thierry Frémeaux.
2mn avec ... Walter - Actu

2mn avec ... Walter

Rencontre express (et mouvementée) avec le comédien et humoriste Walter sur le plateau de Lucky, le nouveau film d'Olivier Van Hoofstadt, qui faisait étape pour quelques jours aux abattoirs d'Anderlecht... On revient bientôt sur le film, tourné dans la plus grande discrétion...    Lire la suite sur Cinevox
4 séries pour les fans de Chernobyl - Actu

4 séries pour les fans de Chernobyl

HBO et Sky Atlantic en ont fait une série qui connait un succès mondial en ce moment même. Chaque épisode de Chernobyl vous poursuit bien plus longtemps que vous ne l'auriez jamais imaginé.