"Kingsman: Services secrets", "Whiplash", "Bis", "L'Enquête"... Votre Cinereview ! - Actu Cinema

   - 

Bienvenue dans votre nouveau Cinereview, comme chaque semaine nous allons passer en revue les sorties de la semaine pour vous aider dans votre choix. Exit la Saint-Valentin, les fleurs et les restos, c’est le moment de retourner au cinéma en tout simplicité !

On commence en force avec le film d’action de la semaine, Kingsman : Services secrets ! Il s’agit là de l’adaptation des comics éponymes de Mark Millar. Le talentueux Matthew Vaughn, à qui l’ont doit notamment Kick-ass et X-Men : Le commencement, est quant à lui chargé de sa réalisation. L’agence ultra secrète Kingsman doit faire face à une terrible menace… Richmond Valentine, un terroriste geek et écologiste qui cherche à éliminer une bonne partie de la population mondiale. Comme si cela ne suffisait pas, l’agence doit rapidement effectuer un recrutement suite au décès d’un de leurs membres. Harry Hart va alors tenter d’intégrer Eggsy, un jeune banlieusard au fort potentiel. Le film vaut surtout le détour pour son mélange de génération (Michael Caine, Colin Firth, Taron Egerton) et d’influence (James Bond, Jason Bourne, …). Une œuvre qui offre donc un bon moment de détente pas trop stupide !

Whiplash raconte l'histoire d'Andrew Neiman, jeune batteur de jazz de 19 ans, qui aspire à devenir le nouveau Buddy Rich. Il intègre le prestigieux Shaffer Conservatory de New York et est directement repéré par le très exigeant Terence Fletcher. C’est à ce moment que la vie d’Andrew (Miles Teller, Divergente) va basculer… l’homme va le pousser vers la perfection, quitte à lui faire perdre son respect pour lui-même et pour ses proches. La force du script est que ce jeune batteur va justement prendre exemple sur cet homme qui a lui-même perdu de vue toute qualité humaine. Grâce à l’interprétation phénoménale de J.K. Simmons, Fletcher, le chef d’orchestre tortionnaire, s’inscrit comme l’un des monstres de légende du cinéma, non loin de l’instructeur Hartman (Full Metal Jacket). Whiplash est un film qui n’a coûté que 3 millions de dollars, mais qui possède une intensité émotionnelle rare.

Direction la France maintenant pour Bis, la nouvelle comédie populaire de Dominique Farrugia (Le Marquis) portée par un Franck Dubosc et un Kad Merad en grande forme. La complicité des deux acteurs est d’ailleurs l’un des atouts majeurs de cette comédie bien sympathique. Éric et Patrice sont amis d’enfance mais ont rapidement choisi des chemins bien différents. L’un est traiteur sans aucune attache sentimentale alors que l’autre est gynécologue bon père de famille. Ils regrettent néanmoins tous deux leur choix de carrière et aimerait échanger… Ils vont alors être propulsés en 1986, aux résultats du bac, pour ainsi changer de vie. Surfant sur le thème des voyages dans le temps, cette comédie ne marque évidemment pas pour l’originalité de son scénario. Cependant, là où le film reste intéressant et surtout drôle c’est dans les multiples références que le duo s’amuse à balancer à tout-va lors de cette deuxième jeunesse. Ce film reste néanmoins des plus classiques dans son intrigue et dans ses personnages, à voir sans prise de tête donc.

L’Enquête est l’adaptation du roman graphique L’Affaire des Affaires qui relate l'enquête que Denis Robert a mené sur Clearstream et sur les dessous de l’affaire des Frégates de Taiwan. Le défi, pour le moins risqué, était de rendre cette affaire de corruption, au départ très classique, à la fois compréhensive et palpitante. Pari réussit, L’Enquête parvient à rester lisible et passionnant malgré la quantité d’information impressionnante à faire ingurgiter aux spectateurs. Gilles Lellouche est quant à lui charismatique dans le rôle-titre et les scènes évoquant les conséquences familiales de cette affaire permettent de souffler un peu entre les ressorts techniques et politiques. Nous sommes donc face à un film complotiste plein de panache qui traite de sujets malheureusement encore bien réels.

Une fois n’est pas coutume, nous terminons cette semaine avec de l’animation en provenance de France, 108 Rois-Démons. Pascal Morelli s’attaque ici à un genre typiquement chinois, le wu xia pian, un film de héros martial. Malheureusement ce projet à la base très ambitieux finit par décevoir, il tombe comme de nombreux autres films d’animation français dans le besoin fort de parler et ce, en continu. Le genre voudrait de multiples scènes d’action, des duels sans retenue ou même encore des poursuites défiant la gravité et non pas une accumulation de scènes de transition très dispensatoire… Il faut bien reconnaitre que des batailles il y en a, esthétiquement très réussies même, mais elles manquent cruellement de rythme et sont orchestrées par des personnages souvent peu charismatiques.

Vous retrouverez également Tracers, film d’action qui met en scène l’ex star de Twilight, Taylor Lautner, véritablement décidé à changer de registre. Boy 7, un thriller psychologique allemand adapté du bestseller du même nom. Et When Animals Dream, film d’horreur danois, avec en tête d’affiche Lars Mikkelsen, grand frère de Mads.

Une semaine des plus variées qui, nous l’espérons, vous motivera à prendre le chemin des salles obscures ! Pour des informations plus précises, vous pouvez retrouver les chroniques de nos journalistes dans la rubrique critique de notre site.

On se retrouve mercredi prochain pour un nouveau Cinereview.

Bonne semaine cinéma !

 

 Avis

 Plus d'infos sur les films

108 Rois-Démons

108 Rois-Démons

 De : Pascal MorelliEmpire de Chine. XIIème siècle. Les Rois-Démons terrorisent tout le pays. Pour vaincre ces monstres, il faudrait avoir le courage de cent tigres, la force de mille buffles, la ruse d'autant de serpents... et une chance de pendu. Le jeune prince Duan n'a que ses illusions romanesques et de l'embonpo... Lire la suite... Horaires
Bandes-annonces

 Toute l'actualité cinema


Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter: