"Charlie Mortdecai", "Theory of Everything", "Into the Woods"... Votre Cinereview ! - Actu Cinema

    

Bienvenue dans votre Cinereview hebdomadaire, comme chaque semaine nous allons passer en revue les sorties de la semaine pour vous aider dans votre choix.  Cette semaine l’industrie reprend du poil de la bête et vous offre une pléiade de sorties.

On commence avec « Charlie Mortdecai » . Le pitch : « L'historien d'art excentrique et très honorable Charlie Mortdecai part à la recherche d'un tableau, volé par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui serait la clef de la cachette de l'or du IIIème Reich. » Evidemment dès qu’il y a un personnage loufoque à interpréter, Johnny Depp répond toujours présent et une fois de plus nous ne sommes pas déçus. Gwyneth Paltrow n’est pas en reste non plus. Adaptation du livre « Cachez-moi ça » de Kyril Bonfiglioli, «Charlie Mortdecai » est  un véritable ovni cinématographique des plus rafraichissant.

«Theory of Everything » nous relate l’histoire de Stephen Hawking. Stephen brillant étudiant en Cosmologie à l'Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l'univers. Malheureusement il est atteint d’une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot qui va s'attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l'espace de deux ans.  Grâce à l'amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane son épouse, ils vont repousser l'inéluctable. Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science. On regrettera ce portrait un peu trop romancé du physicien quelque peu caractériel mais il faut reconnaitre que l’exercice était difficile. En effet qui oserait réellement s’attaquer à un handicapé aussi éminent soit-il et qui plus est  fait encore partie de ce monde. Le jeu d’acteur d’Eddie Redmayne est par contre phénoménal, ça sent l’Oscar à plein nez !

« Into the Woods » c’est une sorcière des bois  interprétée magistralement par Mery Streep  qui entraine un boulanger et son épouse  dans la forêt à la recherche d’éléments magiques pour retrouver leur fertilité. Durant leur périple ils rencontreront Raiponce, Cendrillon ou encore le Chaperon Rouge. Vous l’aurez compris, « Into  the Woods » est un peu un pot pourri de tous les contes de notre enfance dans lequel une pléiade de stars viennent pousser la chansonnette. Tantôt kitsch, tantôt très bon, « Into the Woods » se ballade toujours entre le bon et le mauvais goût. Si vous aimez les comédies musicales, vous serez certainement conquis.

Dans « Les Souvenirs », Jean –Paul Rouve aborde avec délicatesse le thème de la vieillesse et des différences générationnelles.  Romain 23 ans, va partir à la recherche de sa grand-mère 85 ans. Récemment placée en maison de retraite, celle-ci s’en est en quelque sorte évadée. On rit, on pleure, l’émotion est au rendez-vous et tout ça sur le ton décalé insufflé par Jean –Paul Rouve. Une belle réussite qui ravira toute la famille.

 

« Il Capitale Umano » nous emmène sur les bords du lac de Côme. Les familles de la richissime Carla Bernaschi et de Dino Robelli sont liées par une même obsession : l'argent. Un accident la veille de Noël va brutalement changer leurs destins. « Il Capitale Umano » est un film sur l’opportunisme, le mensonge et la manipulation. Paolo Virzi le réalisateur fait tomber les masques et vous révèle la vraie nature humaine.

« Relatos Salvajes » c’est le pétage de plomb d’hommes  qui vont traverser la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. L'inégalité, l'injustice et l'exigence auxquelles nous expose le monde ou l'on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup d'entre nous. Certaine craquent. « Relatos Salvajes » est un film sur eux.  Si elle connait un départ tonitruant avec un excès de violence à la Tarantino, cette satire sociale a du mal à garder son rythme effréné.

 

Enfin on terminera avec « Terre Battue ». Jérôme cherche à monter sa société coûte que coûte, et ce malgré les réticences de Laura, sa femme. Ugo, leur fils de 11 ans, joue au tennis et veut intégrer le centre national d'entraînement, à Roland Garros. Comme son père, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Ensemble, Ugo et Jérôme vont apprendre qu'on ne peut pas contourner toutes les règles pour réussir. Stéphane Demoustier, le réalisateur, à travers le thème somme toute banal de la relation père-fils nous dépeint les affres de notre société ultra compétitive qui nous amène à faire des choix parfois difficiles à assumer…

Voilà votre menu de la semaine ! Le compteur affiche 7 nouveaux films, un film par jour d’ici la semaine prochaine et vous y êtes ! Même plus besoin de choisir !

On se retrouve mercredi prochain pour un nouveau Cinereview. Bonne semaine cinéma !

 

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur les films

Toute l'actualité cinema

La Casa de Papel: les dernières infos dévoilées! - Actu

La Casa de Papel: les dernières infos dévoilées!

Après la révélation de la date de sortie et la bande-annonce teaser de la quatrième saison de la Casa de Papel, saviez-vous qu'un spin off serait peut-être en préparation?
L'adorable Baby Yoda fait fondre internet - Actu

L'adorable "Baby Yoda" fait fondre internet

"Baby Yoda", adorable personnage vert de la nouvelle série Disney ancrée dans l'univers Star Wars, a beau être petit, cela ne l'a pas empêché de générer une immense vague de tendresse sur les réseaux sociaux.