"John Wick", "Asterix-Le Domaine des Dieux", "Je suis à Toi"... Votre Cinereview ! - Actu Cinema

    

Bienvenue dans votre Cinereview hebdomadaire, comme chaque semaine nous allons passer en revue les sorties de la semaine pour vous aider dans votre choix. Avant le top départ de la course aux cadeaux, pourquoi ne pas vous offrir une pause détente avec un bon film ?

On commence avec « John Wick ». John c’est Keanu Reeves, John depuis la mort de sa femme passe ses journées à retaper sa Ford Mustang avec pour seule compagnie sa chienne Daisy.  Un jour un malfrat nommé Iosef Tarasof remarque sa voiture et lui fait une offre mais John la refuse. Vexé par ce refus, une nuit Iosef s’introduit chez John pour lui voler la Mustang et en passant tuer sauvagement Daisy. Il n’en faut pas plus pour réveiller le tueur qui sommeillait en John. Il part à New-York sur les traces de Iosef qui est en fait le fils de Viggo Tarasog un grand patron de la pègre. « John Wick » est une véritable orgie de violence tout en étant un thriller bien ficelé. Les amateurs d’action ne seront pas déçus.

Place à un peu plus de légèreté à présent avec « Asterix – Le Domaine des Dieux ». Fini les pléiades de stars et image de synthèse, le réalisateur Alexandre Astier a opté pour une adaptation de la BD en animation.  Et c’est une vraie réussite qui rend toutes ses lettres de noblesse au deux héros  j’ai nommé Astérix et Obelix.  Tout est en place aussi bien au niveau du design que du contenu. On retrouve l’humour, les vannes de Goscinny et l’histoire originale.  Petits et grands redemanderont une rasade de potion magique.

« Je suis à Toi » arrive tel un petit ovni sur nos écrans. Film belgo-canadien, il nous raconte l’histoire de  Lucas, jeune escort boy argentin,arrivé de Buenos Aires pour travailler comme apprenti dans une boulangerie. Henri son patron est amoureux de lui et rêve de le sauver de la prostitution. Mais Lucas en pince pour Audrey, la vendeuse, qui a tout pour lui plaire mais se refuse à lui.  David Lambert pour son deuxième long-métrage a décidé d’explorer le thème du triangle amoureux.  Après « Hors les Murs », le réalisateur belge nous livre un film intimiste sur la confusion des sentiments en abordant des sujets actuels tels que la prostitution, les réseaux sociaux et la solitude affective. Qualifié de tout public, « Je suis à Toi » s’adresse toutefois à un public averti.

« The Judge » suit le retour d’ Hank Palmer, as du barreau, dans sa ville natale. Son père, qu’il n’a plus vu depuis longtemps, est soupçonné de meurtre. Hank décide alors de mener l'enquête pour découvrir la vérité et, chemin faisant, renoue avec sa famille avec laquelle il avait pris ses distances. Malgré un casting de haut vol composé de Robert Downey Jr, Robert Duvall ou encore Billy Bob Thorton, la sauce a du mal à prendre. Etouffé par trop de clichés, le film manque de spontanéité et semble prémâché.  Dommage…

Un deuxième film belge est à l’honneur cette semaine. « Waste Land » thriller 100% made in belgium avec Jérémie Renier pour l’interprétation et Pieter Van Hees à la réalisation. Le pitch : « Leo Woeste est inspecteur de la brigade criminelle. Il habite avec Kathleen et Jack, leur fils de 5 ans. Mais cet équilibre est de plus en plus précaire. Kathleen tombe accidentellement enceinte. Alors qu'il doit enquêter sur l'étrange meurtre rituel d'un jeune Congolais avec un nouveau collègue bon vivant, Johnny Rimbaud, Leo a une aventure avec la soeur de la victime... Il s'enfonce peu à peu dans le waste land. » Peter van Hees a trouvé le secret pour vous tenir en haleine. Après « Linkeroever » et « Dirty Mind », son talent est à son paroxysme.  Dans « Waste Land » il fait monter petit à petit la pression et vous ne pouvez décoller vos yeux de l’écran.  Van Hees est aidé dans son art par l’excellente prestation de Jeremy Renier mais également par la ville de Bruxelles et son décor inquiétant et intriguant.

« The Good People » est un thriller américain. Tom (James Franco) et Anna (Kate Hudson) un jeune couple d'Américains vivant à Londres se retrouve criblé de dettes sans rien avoir fait de mal. Une nuit, ils découvrent chez eux un cadavre. A côté du corps, 200 000 livres sterling en liquide. Tout ce qu'ils ont à faire, c'est ramasser cet argent, et la totalité de leurs problèmes seront réglés. Du moins c'est ce qu'ils croient…  Tout est dit dans le synopsis, le scenario ne souffre pas d’un excès d’originalité, en gros les gentils tentés par l’argent facile se retrouve face à de gros méchants. Et dans le rôle du vrai grand méchant on retrouve Omar Sy et son accent frenchie, et là,nous, public européen, on a vraiment du mal y croire. « The Good People » adaptation du roman de Marcus Sakey est un film sans prétention qui ne dépassera pas le stade  du « divertissant ».

On terminera avec deux films français. « A la Vie » une comédie dramatique qui nous conte les retrouvailles en 1960  de trois femmes anciennes déportées d'Auschwitz qui ne s'étaient pas revues depuis la guerre. « Tiens-Toi Droite » une comédie pure mettant en scène Marina Foïs, Noémie Lvovsky et Laura Smet : « Louise, Sam, Lili. Trois femmes qui ne se connaissent pas mais dont la volonté farouche d'évolution va les faire se rencontrer. »

Le choix va être difficile cette semaine, il n’y a pas grand-chose à jeter. Vous y arriverez, on vous fait confiance !

On se retrouve mercredi prochain pour un nouveau Cinereview. Bonne semaine cinéma !

 

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur les films

Toute l'actualité cinema