Filmographie Nicolas Bedos

Date de naissance : 21/04/80 (37 ans)
 Nationalité : France

Biographie

Nicolas Bedos, né en 1980 à Neuilly-sur-Seine, est un dramaturge et metteur en scène français. Il est le fils de l'humoriste Guy Bedos et de la scénariste Joëlle Bercot. 
 
Nicolas Bedos entre à 18 ans comme lecteur et conseiller artistique à Canal +, auprès d'Alain de Greef, directeur des programmes. Il participe à l'écriture de divers programmes et réalise une série de fictions intitulée On vous rappellera. A 20 ans, il co-écrit plusieurs sketches avec son père pour son spectacle à l'Olympia. 
 
Cette collaboration le pousse à écrire sa première pièce, Sor Lire toute sa biographie rtie de scène, qui connaît un grand succès, d'abord à Paris (Théâtre Hébertot) puis durant une tournée de deux ans. Cette pièce est présentée aux Molières. 
 
A Paris, il crée ensuite Eva au Théâtre des Mathurins avec Niels Arestrup, Benjamin Bellecour et Brigitte Catillon, qui sera nominée au Molière de la comédienne dans un second rôle lors de la cérémonie de 2007 pour son rôle. 
 
Puis il met en scène sa pièce Le Voyage de Victor au Théâtre de la Madeleine, avec Macha Meril et Guy Bedos, en octobre 2009. Il crée ensuite sa pièce Promenade de santé à partir de février 2010 à la Pépinière Théâtre avec Mélanie Laurent, une pièce qu'il a écrite pour que la comédienne monte sur scène. Elle y donne la réplique à Jérôme Kircher. Ces deux pièces ont été publiées en septembre par les éditions Flammarion sous le titre Le voyage de Victor suivi de Promenade de santé. 
 
Toujours chez Flammarion, il participe au recueil de nouvelles DisneyLand auquel ont participé Nicolas Rey, David Foenkinos, Thomas Lélu et Ariel Koenig. 
 
A la télévision, il a notamment signé le scénario original et les dialogues de Folie douce, le prochain téléfilm de Josée Dayan dont le tournage s'est achevé avec Jacques Weber, Muriel Robin, Marianne Denicourt, Roger Dumas et Patrick Bouchitey. 
 
Il termine, en 2010, l'écriture d'un autre film, Ni reprise, ni échangée, à nouveau réalisé par Josée Dayan, dans lequel il tient un rôle secondaire. Ces deux films ont réuni plus de 6 millions de téléspectateurs chacun. 
 
Il a écrit le scénario d'un film, Bouquet final, réunissant Jeanne Moreau, Jean-Pierre Marielle et Claude Rich pour France 2. 
 
Il anime la rubrique La semaine mythomane dans l'émission Semaine critique ! présentée par Franz-Olivier Giesbert les vendredi soirs sur France 2, à la suite sa chronique du même nom sur Ouï FM, où il se dépeint comme un bourgeois-bohème sentimental et ami d'écrivains contemporains mais avide de sexe, de drogues et d'alcool. Dans cette chronique hebdomadaire, il crée plusieurs fois la polémique : 
 
il est l'objet de plusieurs réactions de personnes de confession juive qui ont réagi à une critique des films La Rafle et Elle s'appelait Sarah faite en présence d'Alain Finkielkraut et la journaliste Élisabeth Lévy, qui prendra sa défense plus tard. 
il fait allusion au président de la République Nicolas Sarkozy, le qualifiant de "VRP cocaïné", ce qui lui vaut un commentaire de Nathalie Kosciusko-Morizet qui suggère son licenciement. 
invité sur le plateau de l'émission de Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil de Bruce Toussaint sur Canal+, Nicolas Bedos se justifie sur d'autres propos visant les agents de police. 
Il se justifie et s'explique sur chacun de ses propos dans plusieurs interviews, se considérant comme simple auteur et non comme un humoriste. 
 
Après l'annonce de la fin de l'émission, Nicolas Bedos aurait reçu une offre pour intégrer l'équipe du Grand Journal de Michel Denisot. Il refuse ces offres et accepte de devenir chroniqueur dans l'hebdomadaire Marianne. 
 
Le texte de ses chroniques est publié dans un recueil préfacé par Régis Jauffret, Journal d'un mythomane : Volume 1, en novembre 2011

Filmographie Nicolas Bedos

L'invitation

L'invitation

 
novembre 2016
Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Tous les détails sur la façon dont nous utilisons les cookies