Infos

  • Loveless
  • 27 septembre 2017
  • 128 minutes
  • France (2017)

Synopsis

Boris et Zhenya sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Zhenya fréquente un homme aisé qui semble prêt à l'épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.

Vidéos de "Faute d'Amour"

VOD

Télécharger et regarder Faute d'Amour en VOD.

Galerie photos "Faute d'Amour" (6)

Faute d'Amour - Photo 1 Faute d'Amour - Photo 2 Faute d'Amour - Photo 3 Faute d'Amour - Photo 4 +1Faute d'Amour - Photo 5 Faute d'Amour - Photo 6

Avis de la presse

Le soir + / MAD
Critique : Bouleversant
En mettant en scène un drame intime – Boris et Genia, en train de divorcer, préparent leur avenir respectif au point d’en oublier leur fils de 12 ans, victime collatérale de leurs disputes, jusqu’à ce qu’il disparaisse–, Andrey Zvyagintsev décrit la cruauté des sentiments qui anime ce couple en rupture comme Bergman a pu le faire dans Scènes de la vie conjugale. Lire la suite
SudInfo.be
Festival de Cannes 2017: la coproduction belge «Loveless» du Russe Andrey Zvyagintsev remporte le Prix du Jury
La coproduction belge «Loveless» du Russe Andrey Zvyagintsev a remporté dimanche soir le Prix du Jury lors de la 70e édition du Festival de Cannes, a annoncé le jury lors de la cérémonie de clôture. Lire la suite
Le tapis rouge de ce jeudi soir à Cannes: Adriana Lima, Emily Ratajkowski, Petra Nemcova, Deepika Padukone (photos)
Juste avant la projection de «Loveless» au Festival de Cannes, quelques mannequins et/ou actrices ont défilé sur le tapis rouge. Lire la suite
La Libre
Critique : Un des meilleurs films de l’anne?e
Les différents niveaux s’emboîtent les uns dans les autres et la mise en scène de Zviaguintsev transforme l’ensemble en œuvre d’art. Lire la suite
Critique : quand un enfant disparaît
La puissance d'un artiste se déploie parfois au départ d'un plan banal qui succède à un autre, puis à un troisième. Ces plans , au début de « Loveless », sont ceux des arbres, au bord d'un étang. Des arbres en hiver, nus, enfin presque, couverts d'une pellicule de neige. D'un angle, le tronc couché, n'a pas fière allure, mais d'un autre, avec son reflet dans l'eau, on dirait un dinosaure. Lire la suite

Votre avis

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

"Faute d'Amour" a été sélectionné dans...

Autres films à l'affiche...

Parasite - Drame

Parasite

Drame 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Bandes-annonces

Nos sélections

Concours