Quand reverra-t-on Benoît Poelvoorde à l'affiche ? - Actu Cinema

    
Actu
Quand reverra-t-on Benoît Poelvoorde à l'affiche ?

Le mois prochain, Benoît Poelvoorde apparaîtra à l’affiche de trois nouveaux films. Si la crise sanitaire a retardé les sorties de ses films, elle n’a pas empêché l’acteur de tourner.

Benoît Poelvoorde n’a pas chômé depuis 2020. En juillet, retrouvez-le à l’affiche de trois films, dont un sur Netflix. Ne pouvant sortir en salles à cause de la fermeture des cinémas, Comment je suis devenu super-héros sera finalement diffusé sur la plateforme de streaming le 9 juillet. Le mercredi suivant, vous pourrez retrouver l’acteur dans vos salles obscures avec Mystère à Saint-Tropez. Enfin, le 28 juillet, le comédien sera à l’affiche de Profession du père. Ce film est adapté du best-seller de Sorj Chalandon. Il sera d’ailleurs projeté en avance, lors du gala de clôture du Festival International du Film de Mons (9-16 juillet).

Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal, sortie sur Netflix prévue le 9 juillet

À Paris en 2020, les surhommes sont désormais parfaitement intégrés à la société. Le lieutenant Moreau (Pio Marmaï) est chargé d’enquêter sur des incidents provoqués par une mystérieuse substance procurant des super-pouvoirs à ceux qui n’en avaient pas. Il doit faire équipe avec Cécile Schaltzmann (Vimala Pons), nouvelle recrue tout juste débarquée de la brigade financière. Les deux policiers vont pouvoir compter sur l’aide de Monté Carlo (Benoît Poelvoorde) et Callista (Leïla Bekhti), deux anciens justiciers, pour stopper le trafic de cette substance. Mais l’enquête va cependant se compliquer lorsque le passé de Moreau ressurgit.

Mystère à Saint-Tropez de Nicolas Benamou, sortie au cinéma prévue le 14 juillet

Août 1970, en pleine période yéyé. Comme chaque année, le milliardaire Claude Tranchant (Benoît Poelvoorde) et se femme Eliane (Virginie Hocq) ont invité tout le gratin du show-business dans leur somptueuse villa tropézienne. Rien ne semble pouvoir gâcher les festivités, si ce n’est l’inquiétant sabotage de la décapotable du couple. Tranchant est alors persuadé d’être victime d’une tentative de meurtre. Mais au cœur de l’été, seul le commissaire Boulin (Christian Clavier), à quelques semaines de la retraite, est disponible. Aussi arrogant qu’incompétent, c’est avec des méthodes toutes personnelles que le policier va se lancer sur les traces du trouble-fête.

Profession du père de Jean-Pierre Améris, sortie au cinéma prévue le 28 juillet

Émile (Jules Lefebvre), 12 ans, vit dans une ville de province dans les années 1960, aux côtés de sa mère et de son père, Denise (Audrey Dana) et André Choulans (Benoît Poelvoorde). Ce dernier est un héros pour le garçon. Il a été tour à tour chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle. Et ce père va lui confier des missions dangereuses pour sauver l’Algérie, comme tuer le général.

Benoît Poelvoorde fait partie d’autres projets en cours. Trois films sont en post-production et devraient voir le jour en 2021 : le thriller Inexorable de Fabrice du Welz, le drame Couleurs de l’incendie de Clovis Cornillac (adapté du roman de Pierre Lemaitre) et la comédie Adieu Paris d’Edouard Baer (avec son compatriote François Damiens). Enfin, Benoît Poelvoorde tourne en ce moment un dernier film, la comédie-dramatique Normale d’Olivier Babinet (d’après la pièce Le Monstre du couloir de David Greig).

Par Guylaine Germain.

© Photo Denis Makarenko / Shutterstock.com

Commenter cet article

Cliquez pour evaluer
Encore 0 caractères avant de poster
En cochant cette case vous acceptez la politique de vie privée ainsi que les Conditions générales de Cinenews.
Auteur : ()
Deconnectez-vous pour changer de profile.
Afficher plus de commentaires

Plus d'infos sur le film

Toute l'actualité cinema