Stoker - Chronique Cinema

 
Une histoire venimeuse de famille américaine, habillée d'une tenue coréenne plutôt attirante: 'Stoker' nous offre indéniablement le meilleur des deux mondes. Pervers... avec style. Vers le milieu du film, Charles, l'oncle mystérieux qui a fait son apparition dans la maison Stoker lors de l'enterrement du père, est en train de regarder la télévision. Quel programme? Un documentaire animalier où l'on voit un jeune aigle dévorer son frère. Clairement, ce n'est pas pour sa subtilité que cette sombre fable sera appréciée. L'araignée qui grimpe lentement sous la jupe du personnage principal, India, la clé qu'elle reçoit pour son anniversaire, sa collection de chaussures, les vêtements qu'elle porte en début de film, cette affreuse cave, la pièce à quatre mains qu'elle joue avec son oncle, pas besoin de faire preuve d'énormément d'attention pour comprendre ce qui se passe. Parfois, 'Stoker' va un peu trop loin, et on se surprend à souhaiter que certaines choses aient été laissées entre les lignes, qu'il n'y ait pas eu ce besoin de systématiquement tout expliquer au public. Mais ce manque de finesse ne nuit finalement pas au film. Le réalisateur, Park Chan-wook avait déjà prouvé avec 'Old Boy' et 'Thirst' qu'il dominait les perversités créatives, une réputation qu'il souligne ici avec brio. Si Hitchcock était encore en vie, il aurait pu tourner un film comme 'Stoker'. Et c'est un compliment. (RN)
 

 Avis

 Toute l'actualité cinema

Stoker

Stoker

Horreur, Thriller, Drame  De : Chan-Wook Park Avec : Nicole Kidman, Mia Wasikowska, Matthew Goode,... A la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, assiste au retour de son oncle, un homme mystérieux dont elle ignorait l'existence, et qui s'installe avec elle et sa mère. India commence à soupçonner que les motivations de cet homme charmeur ne sont pas sans... Lire la suite...

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter: